Avant, Keira Knightley, elle ne savait pas (et moi je ne souviens jamais de l'orthographe de son nom je l'ai copié direct de gouguelle, je vous rassure).
Elle se disait "oh mais je suis fine, je suis si fine, je n'ai besoin de rien pour me vêtir".
Et elle sortait tel le coton-tige moyen, parée de voiles arachnéens qu'on ne sait pas trop par quelle magie ils restent posés en dépit de la gravité et du bon sens.
Mais là où elle avait un peu tout faux dans sa fougue juvénile, c'est que les drapés fins, c'est relativement démodé depuis Athéna et on risque de chopper un rhume en plus.


Après, Kaïllera-la-futée, elle a compris un truc :
L'association du drapé avec des trous ousqu'on voit l'absence de nichons, ça n'est pas délicieusement exotique mais catastrophiquement pathétique.


C'est quand même super rare de pouvoir porter élégamment un drapé en velours, faut admettre.


Et après, on oserait encore demander pourquoi elle joue si souvent dans des films en costume ?
Vu ce qu'on peut faire avec un balconnet, ça prouve qu'elle est loin d'être bête.

Note : vous avez noté ? A aucun moment je n'ai dit qu'elle ressemble à une annorex... Ah merdoum.
Le lien du jour : oui je sais, j'en remets une couche sur l'anorexie