(autre billet animal/humanoïde ICI)

Il y a quelques années (oué pas mal d'années bon ok environ 25 ans) j'ai vu dans le salon bourré de bibelots-sur-napperons de personnes dont j'ai complètement oublié les noms et les visages une lampe à abat-jour moche posée sur un meuble hideux. L'abat-jour d'une délicate nuance vomi-de-lama était recouvert d'un film plastique de protection datant de l'achat de la sus-nommée horreur beigeasse et légèrement duveteuse. (Enfin, sous le préservatif géant ou alors c'était de la poussière dessus. Va savoir). Devant mon air perplexe (le même que j'arbore quand on me dit : Marc Levy ? Un écrivain brillant !) les fiers propriétaires ont souligné avec un petit air malin qui me reléguait au rang des ignares : Comme ça, elle sera neuve plus longtemps !
J'ai bien ri. En dedans et surtout après.

Il y a quelques jours, j'ai découvert que j'avais oublié de retirer les bandes de film plastique protégeant la tranche du dessous des portes de placards de la cuisine en kit. 10 ans après.

PS : Les images n'on rien à voir avec cette anecdote. Et oui, je sais que la comparaison n'est pas très gentille pour l'animal (de gauche)
PS2 : Demain je vous raconterai plutôt une histoire avec 5 fruits et légumes dedans.
PS3 : nan rien.