Je viens de feuilleter le catalogue 2010 d'Ikea...
Et bien cette année, je ne sais pas qui ils ont pris pour les textes mais on y trouve...


un langage quelque peu familier :

des expressions à tendance québéquoises :

Des métaphores décapantes et du grand humour :

et des spéculations sorties tout droit de bisounoursLand :

Ceci n'est évidemment pas du tout un "billet sponsorisé" -comme disent avec grâce ceux qui n'avouent pas être vendus au grand capital- et je le répète pour ceusses qui n'ont pas compris depuis le temps : je ne suis pas à vendre.
Surtout pour Ikea, hey ho, faut pas abuser.