C'est dingue, je prends à peine une semaine de repos et le quartier en profite pour se barrer en lirette.

Billets connexes : "De l'entropie des anachorètes" - "De l'entropie des MiniDoudoux"