Programme de l'après-midi : activisme de rue à base de collage d'affichettes.
But : faire sourire des gens.

Street Art - Affichettes

Plantée devant mon texte pendant trois bonnes minutes, la première personne à s'arrêter semblait avoir beaucoup de mal à reconnecter son cerveau. 
Mon message étant collé juste à côté de l'étal précaire d'un marchand de fruits de type tout aussi précaire, la maréchaussée s'empressa de débarquer (à 6 vélos) pour faire circuler ce dangereux malfaiteur. Un des agents s'est mis à rigoler en lisant le texte et a prélevé une bandelette qu'il a remis à un collègue. Pour mes empreintes, sûrement. Après quelques minutes, ils sont partis, s'égaillant telle une volée d'oiseaux bleus à contre-sens sur le trottoir. Le petit marchand est bien vite revenu, on allait lui piquer ses melons.

Street Art - Affichettes

Et là mes Zamis de le Ouèbe, quel bonheur fut le mien. Je risque de recommencer.

Street Art - Affichettes
(ajout : la prochaine fois, penser à prendre un téléobjectif, ce sera moins risqué !)

( Billet connexe : "Lost" )

point AJOUT du 21 mai : par commentaires ou par mail, vous êtes pas mal à me demander à utiliser mon affichette chez vous : bien entendu, j'en serais ravie !
Elle se trouve ICI, imprimable sur un A4.

Et si vous faites des photos et que vous me les envoyez, je pourrai même créer une rubrique participative comme celles de la colonne de droite (qui sont ouvertes pour tous sans limite de temps)

point Idée relayée sur le blog "Le bateau-livre"
point Relayé chez "Care Box"

point AJOUT du 23 mai : Premières photos envoyées par Christelle (voir commentaire n°42) Je vais mettre en place au plus vite une nouvelle rubrique participative (: