peintures numériques - Fantôme

"FC n°25" - 20x37 cm - Peinture numérique retravaillée à l'acrylique - autoportrait


Frileuse

Regards mouillés
Par la fenêtre embuée,
Poisson amer
Perdu dans les courants d'air,
Le soleil j’aimerais
Sous les nuages de lait,
Ôter mes pulls,
Sans chair de poule,

J'attends l'été
Dans les volutes de thé,
l'hiver j'attends,
Que s'en aille le vent.
Mais j’suis pas un cerf-volant,
Alors tout ce temps, j'attends

Peau brûlante
Dans mon bain fumant,
Les mains fripées
Comme par le temps,
J'infuse dans la moiteur
Dérivant dans un ciel blanc,
Dormir dans ces  vapeurs
Hivers et printemps

J'attends l'été
L'hiver je tends,
Sur ma glace embuée,
Les fils d’un cerfs volant
Mais que souffle le vent !
Et tout ce temps, j'attends

Tu me regardes, là
J'ai bien moins froid comme ça
Contre ton épaule je perds
Le nord et mes repères,
Dérive ta banquise
Et je fonds
Sous cette chaude bise,
Ces exquises façons

Mon aimé, mon été
Nos lèvres scellées
Nous serons « été »
Toute l'année

Regards mouillés
Par la fenêtre embuée,
Poisson amer
Perdu dans les courants d'air,
Plus besoin d’été
Sous les nuages de lait,
Pour ôter mes pulls,
Sans chair de poule.