Allez, la peinture ça va bien deux secondes, mais nous savons tous que l'important, c'est la déconne. Alors pour faire dériver nos pensées moroses vers du vrai futile, de l'inutile abscons, voilà un condensé de ridicule qui poutre sa maman.
(non pas toi, maman, reste ici)

images ridicules et idiotes à propos d'oeufs et vaguement aussi de bacon. Mes zyeux sont mourus.

Après ça -si vos zyeux fonctionnent encore- vous pourrez toujours me remercier d'enjoliver vos soirées poutraves. Non ?
(C'est de la rhétorique, pas la peine de répondre non, hein)