A Berlin, il y a des bancs et des sièges partout ; contrairement à Paris où la moindre surface plane est dotée aussi sec de picots anti-feignants/djeunes/sdf.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, j'écarquille trop les yeux et les oreilles ; à Paris aussi, notez.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, les feux font tic-tac, tic-tac lorsqu'on doit traverser ;
à Paris le feu ne passe pas à l'orange entre le rouge et le vert.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, les poubelles sont oranges et les téléphones roses ;
à Paris, c'est un peu tout gris.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, les chevelures sont bleues, roses, oranges et les vêtements colorés ;
à Paris, c'est un peu tout gris.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, les porteurs-de-bouffe sont partout et costaux ;
à Paris tu ne vois pas beaucoup de snack-de-rue, en fait.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, tu te rends compte que l'allemand que tu as appris à l'école ne te sert pas beaucoup ; à Paris, tu te dis que décidément tu ne comprends pas les touristes.

dyptique - photo de Berlin - avril 2012 - cali rezo

A Berlin, les tags/graffs/collages sont aussi créatifs qu'à Paris et en plus font tripler le tour de taille des poteaux ; à Paris, tu as envie de coller, toi aussi et ça va pas tarder (: