Tag - Humeur

Fil des billets

mercredi 1 janvier 2014

In -tro(p)- spection ?

 Remises en question et réflexions sur soi sont fréquentes sur les blogs. Oui, même sur les blogounets on peut parler de soi, de ses projets, ses envies et ses valeurs de façon intelligente. On peut introspecter sans nombriliser.

   Lorsque mon amie photographe Chloé (Vollmer-Lo : clic) donne son sentiment sur le "sexisme ordinaire", lorsque l'artiste CharlElie (clic) s'exprime à propos de sa musique ou lorsque mon ami Hubert (de Lartigue : clic) réfléchit sur son avenir de peintre, ils nous montrent la difficulté de créer au quotidien.
   Ce qui m'a frappé lorsque j'ai lu les billets introspectifs récents de Margaux Mottin (clic)Tanxxx (clic) et Diglee (clic) -cités dans l'ordre chronologique, pas de préférence- ça a été la similitude du propos : J'ai développé un style de dessin qui est désormais apprécié et connu, je voudrais faire autre chose maintenant (Je résume, allez lire pour les détails).
   En lisant ces considérations, mon cerveau est d'abord et comme d'habitude parti en sucette : se plaindre d'un aboutissement ? Une crise de conscience parce que son travail est reconnu ? Vendu, publié, édité ? Alors que je bosse depuis 20 ans sans réussir à gagner ma vie correctement ? Premier sentiment à pointer son nez : l'irritation. Honte.
   J'ai donc relu les mots et aussi entre les mots. On ne choisit pas vraiment sa façon d'avancer dans le domaine artistique. On se lance, on fluctue, on teste, on se rate et on recommence. On est porté par des moments, des personnes, des hasards, des nécessités. Si j'ai été troublée par ces lectures, c'est aussi parce que je suis sûrement à l'opposé de l'artiste qui ne creuse qu'un seul sillon ; ce que je n'ai pas consciemment choisi non plus ; et ce qui complique énormément ma vie professionnelle. Comme je refuse de rester dans une seule boite, les clients pensent tous que j'appartiens à la boite d'à côté (ou pour se rassurer, peut-être, me demandent de refaire des "Klimteries", comme il y a... 10 ans !)

   Se remettre en question sincèrement est sûrement la meilleure chose qu'on puisse faire pour avancer intelligemment. Prendre conscience de ce que l'on a également. Si on me demandait ce que je changerais "par magie" dans ma vie aujourd'hui, je dirais : la gagner. Et sinon ? : rien, merci.

série fantome - peinture numérique - cali rezo 2013

"FC68"- Peinture numérique - 40x40 cm - Autoportrait

PS : j'ai hésité à ouvrir les commentaires mais dans ce genre de contexte, je reçois toujours des mails de gens me disant être brimés de ne pouvoir s'exprimer. Alors dites ce que vous pensez, n'hésitez pas (:

jeudi 12 décembre 2013

Volez mes images, je suis super gentille ...................... Marc de Corte, un artiste à (pour)suivre

Il y a quelques années, j'avais dessiné cette image :

Vol d'images - cali rezo - dec 2013 - Marc de Corte, artiste plagiaire et aussi belge

Quelle ne fut pas ma surprise il y a peu, de recevoir ce mot via mon compte Deviant Art (merci, gentil fan) :

Vol d'images - cali rezo - dec 2013 - Marc de Corte, artiste plagiaire et aussi belge

Heu ? Je vais voir et en effet, c'est assez édifiant...

Vol d'images - cali rezo - dec 2013 - Marc de Corte, artiste plagiaire et aussi belge

Mon image s'appelle désormais "Listen carefully to the soul of things", mesure 100x100, a été peinte entre septembre 2012 et mai 2013, vaut 2900 euros et accessoirement, n'est plus de ma main. Il y a même un petit copyright, tiens, c'est amusant.

En tapant le nom de cet "artiste belge" (et plagiaire), nous avons :

Vol d'images - cali rezo - dec 2013 - Marc de Corte, artiste plagiaire et aussi belge

... Galerie Azur ? Tiens, allons voir...

Vol d'images - cali rezo - dec 2013 - Marc de Corte, artiste plagiaire et aussi belge

Ah oui, ma peinture a bien été exposée en Belgique dans cette galerie.
"Marc est constamment à la recherche de nouveaux moyens, de nouvelles techniques pour exprimer ses émotions", dit la galerie.
En effet, le vol est une technique qui ne demande ni effort, ni talent.

Il semblerait qu'un article à ce sujet ait été promptement éradiqué du ouèbe :

Vol d'images - cali rezo - dec 2013 - Marc de Corte, artiste plagiaire et aussi belge

Bien entendu, les pages dont j'ai fait les copies d'écran ont rapidement été effacées (clic). La page de la galerie existe toujours (clic), mais sûrement pas pour longtemps.

.

.

.

C'est énervant, hein ?


Ajout 1 : tiens, la page de la galerie ne montre plus mon image.
Ajout 2 : tiens, un coup de fil de quelqu'un qui me dit que le peintre belge cherche à avoir mon téléphone.
Ajout 3 : merci de rester COURTOIS dans vos encouragements, souvenez-vous que légalement je suis responsable de ce qui est dit sur mon blog et que ce serait quand même dommage que des débordements se retournent contre moi


Dernier ajout - 12 mars 2014 :
"Je suis heureuse de vous annoncer que cette discussion peut être considérée comme terminée. Mes droits d'auteur ont été reconnus, l'affaire est réglée. Merci pour votre soutien."

lundi 10 septembre 2012

Mais pourquoi mais pour qui ?

   L'autre jour, je reçois un mail d'un lecteur que-je-ne-connais-pas-dans-la-vraie-vie qui dit en substance "pourquoi tu ne fais plus de trucs drôles sur ton blog comme avant ?"
Je me suis dit tout de go à l'intérieur de moi-même "ah mais heu tiens je... gn"
   En vrai je n'en sais rien, je n'ai jamais calculé ce que je postais ni pourquoi ni pour qui.
Peut-être que comme tout le monde, j'ai des humeurs variables.
Comme tout le monde j'évolue.
Comme tout le monde je suis comme tout le monde. En fait.

Rachel - Blade Runner - croquis Cali Rezo

"Rachel" - Blade Runner, film (culte) de Ridley Scott (un de mes films préféré au MONDE) - croquis crayon + aquarelle

dimanche 1 avril 2012

Collages de mars

collages de mars 2012

collages de mars 2012


SUITE DES COLLAGES >"LIRE LA SUITE"

Lire la suite...

jeudi 9 février 2012

Dégoût

peintures numériques - Fantôme

"FC n°22" - 40x40 cm - Peinture numérique retravaillée à l'acrylique - Autoportrait


La pensée du jour (non fictive cette fois) :

Exposer dans une galerie à St Germain-des-prés, à Paris ?
Trèèèèèèès facile !
Suffit de débourser 3000 euros.
Que ne suis-je riche pour devenir célèbre, hein.

rolala

mardi 31 mai 2011

Trottoir surprise

2e intervention dans la rue : tenter d'offrir un cadeau-tortillon.
But : faire plaisir.

Street Art - cadeau

Résultat n°1 : nul. 

> Après observation du comportement des passants et réflexion, je pense que mon paquet est bien trop discret. Allez, typo corps 5875 de haut et mot "gratuit" pour attirer les yeux. Je pose le paquet sur un trottoir, je me poste en hauteur...

Street Art - cadeau

Résultat n°2 : nul aussi avec en plus écrasement du paquet par différents pieds.

> Je me dis qu'on devait trop prendre le paquet pour un prospectus publicitaire. Il faut de la couleur et que le mot en plus gros caractères soit : cadeau.

Street Art - cadeau

Résultat N°3 : concluant. J'ai à peine eu le temps de remonter à mon poste d'observatoire que le cadeau était saisi (:
Note : penser à lester ou accrocher le paquet !


Street Art - cadeauMise en place de la rubrique "Street Art" (colonne de droite)
merci aux premiers participants !

Informations sur le billet "Soyez heureux (je le veux)"

point EDIT du 1er juin :
Magnifique photo de Sarah Torrecillas pour la rubrique "Street Art" (merci !)


Note : toutes les rubriques sont ouvertes sans limite de temps (:

jeudi 19 mai 2011

Soyez heureux (je le veux)

Programme de l'après-midi : activisme de rue à base de collage d'affichettes.
But : faire sourire des gens.

Street Art - Affichettes

Plantée devant mon texte pendant trois bonnes minutes, la première personne à s'arrêter semblait avoir beaucoup de mal à reconnecter son cerveau. 
Mon message étant collé juste à côté de l'étal précaire d'un marchand de fruits de type tout aussi précaire, la maréchaussée s'empressa de débarquer (à 6 vélos) pour faire circuler ce dangereux malfaiteur. Un des agents s'est mis à rigoler en lisant le texte et a prélevé une bandelette qu'il a remis à un collègue. Pour mes empreintes, sûrement. Après quelques minutes, ils sont partis, s'égaillant telle une volée d'oiseaux bleus à contre-sens sur le trottoir. Le petit marchand est bien vite revenu, on allait lui piquer ses melons.

Street Art - Affichettes

Et là mes Zamis de le Ouèbe, quel bonheur fut le mien. Je risque de recommencer.

Street Art - Affichettes
(ajout : la prochaine fois, penser à prendre un téléobjectif, ce sera moins risqué !)

( Billet connexe : "Lost" )

point AJOUT du 21 mai : par commentaires ou par mail, vous êtes pas mal à me demander à utiliser mon affichette chez vous : bien entendu, j'en serais ravie !
Elle se trouve ICI, imprimable sur un A4.

Et si vous faites des photos et que vous me les envoyez, je pourrai même créer une rubrique participative comme celles de la colonne de droite (qui sont ouvertes pour tous sans limite de temps)

point Idée relayée sur le blog "Le bateau-livre"
point Relayé chez "Care Box"

point AJOUT du 23 mai : Premières photos envoyées par Christelle (voir commentaire n°42) Je vais mettre en place au plus vite une nouvelle rubrique participative (:

mardi 14 décembre 2010

ça c'est (aussi) Paris

photos Paris 13e arr

"Vous pouvez dire sur internet, les blogs, tout ça... c'est ma maison ici."
(Paris, 13e arr.)

billet connexe : distribution aléatoire

mardi 7 septembre 2010

Blu

mardi 17 août 2010

...

Billet connexe : vapeurs diverses

mercredi 11 août 2010

Le régime laitue, c'est surtout pour les lapins

Mercredi 9 avril 2008, une "charte d'engagement volontaire sur l'image du corps et contre l'anorexie" avait été signée par les organisations professionnelles de la mode et de la publicité (en partie suite à ce genre de scandale)

Pour la saison 15 de "America's next top model" (émission de télé-réalité américaine), voici une des candidates :

1m89, 45 kilos.
Bravo.


via Libération "Next"
info : calcul de l'IMC


samedi 31 juillet 2010

Panne de cerveau

Comme un moteur un peu rouillé, je patine dans la semoule ces derniers temps.
Pas d'inspiration, peu d'idées et surtout plus d'envies.


Rubriques
1er août : Participation de Martine Fassier au blog des souvenirs

vendredi 23 juillet 2010

Après minuit...

...un morceau de notre liberté tombera :

Le décret n°2010-835 du 21 juillet 2010 relatif à l’incrimination de l’outrage au drapeau tricolore est publié aujourd’hui au JO, et incrimine d’une contravention de 5e classe (1500 € d’amende max, 3000€ en cas de récidive)

le fait, lorsqu’il est commis dans des conditions de nature à troubler l’ordre public et dans l’intention d’outrager le drapeau tricolore :

1° De détruire celui-ci, le détériorer ou l’utiliser de manière dégradante, dans un lieu public ou ouvert au public ;

2° Pour l’auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, de diffuser ou faire diffuser l’enregistrement d’images relatives à leur commission.


Le fait de prendre parti dans ce genre de cas est toujours une occasion de s'en prendre plein la djeule mais il y a des moments où la bêtise humaine m'exaspère et je préfère l'exprimer tant que je peux encore.

 Je vous conseille le billet d'Eolas pour plus d'infos.

Note :
Article 112-1 : "Sont seuls punissables les faits constitutifs d'une infraction à la date à laquelle ils ont été commis."

Edit du 28 juillet 2011 :  Dalloz actualité

vendredi 21 mai 2010

Botéro, sors de ma peau

Un jour j'ai entendu cette affirmation truculente :
- Monica Bellucci, quel Botéro magnifique !
Permettez-moi de tomber sur le cul et de m'insurger.


Monica Bellucci  (1m77, 89-60-89, 65 kg) versus une muse de Botéro (NC)

Prenons les dernières statistiques :


(image trouvée dans je ne sais plus quel magazine - tableau from ZeOuèbe)

On peut constater que la plupart des femmes se trouvent des kilos en trop.

Mais on nous le clame partout ces derniers temps sans équivoque :
- La revanche des rondes !
- Les rondes prennent le pouvoir !
- Ronde et belle ! (titrant par exemple une photo de Madame Bellucci...)

Vous aurez compris que le mot-clé est "ronde".
Autre terme pour dire quasi-obèse en magazineries mais qui signifie "normale" dans la vraie vie. Voyez plutôt :


Lorsque la chanteuse Jessica Simpson a pris du poids, le web s'est déchainé (exemple ICI). C'est très facile de comparer deux photos d'une même personne qui a pris 3 ou 4 tailles, en effet. Sauf qu'il serait bon de réaliser que sur la deuxième photo, cette femme est parfaitement normale. Curieusement habillée, certes, mais normale.

Comparons ce qui est comparable. Voici 4 femmes mesurant 1m75 environ :

Comme disant les magazines : Revanche des rondes ! Regardez Tara Lynn, Crystal Renn, de "vraies" pulpeuses  ! Oui, mais non. La moyenne des femmes est de 1m63, pas 1m75. Donc tu dois tout tasser de 12 centimètres.
Alors on te sort le joker ultime : Beth Ditto.


Qui a vraiment un petit quelque chose de Botéro, elle.

Mais je le demande avec sincérité : tout ceci n'est-il pas du foutage de djeule teinté de fauxCuïsme Snobinard ?

(PS : avec ce genre d'article, je ne me fais en général pas des ami(e)s. Mais ça fait du bien, alors tant pis.)


Articles connexes : Nouveau Gamour ? - Keira - Pulpage - A croquer - la ligne courbe - Ze fabulous regine instantané - Des hauts et des bas - Ying-yang - Miam

dimanche 1 novembre 2009

.

Pause.

"nu"  - Peinture numérique - 20x40 cm - Autoportrait

mardi 1 septembre 2009

Again and again...


Et il pleut...
 
L'achat curieux : j'ai acheté un pull fin beige à manches chauve-souris. Je crois que c'est un signe. Mais de quoi ? Et pour Ln qui demande à voir :

jeudi 29 janvier 2009

Exploitation d'innocence

Ces enfants sont-ils orphelins pour que leurs parents acceptent de les laisser poser comme ça ?


Notes :
- La 1ère date de 1976 (Image plus grande ICI)
- Sur la 2e, il s'agit bien de Brooke Shields
- A propos de la 3e : La campagne Nolita a été interdite par le BVP Italien au motif qu'elle met en scène, une  "sexualité déplacée" et "un modèle détérioré de l’enfant" (photographe Olivero Toscani)
- En bas au milieu : Miley Cyrus (Attention à vos oreilles en arrivant sur son site !)

mardi 23 septembre 2008

Pipi de Clown

     Si il y a bien une couleur qui me fait friser les yeux, c'est le jaune fluo.
Sous l'égide du Fantôme-au-catogan, cette aberration visuelle est devenu la haïpitude incarnée depuis cet été. Certes, sauver des vies est un concept plutôt pas mal généreux, même au détriment de nos pupilles. C'est d'ailleurs énnoncé dès le départ : c'est moche. Même aux masses bêlantes, on ne fait pas avaler n'importe quoi tout le temps.



     Donc on voit super bien les ouvriers dans la rue. De toutes façons, ils se déplacent rarement silencieusement, on ne risque pas de les rater. Tout se qui incarne de près ou de loin l'autorité s'équipe en boléro "pipi-de-clown" pour être VU.
On trouve de splendides fluofringues à des prix défiants toute concurrence car voyez-vous ma ptite dame, je suis en rupture de stock ah bin c'est la vie de toutes façons vous êtes obligée.
La loi oblige les automobilistes à s'équiper, oui. Mais personne ne les force à parer ainsi les sièges de voiture. Comme si la protection intrinsèque de l'horrible chose pouvait en amont, protéger l'automobiliste.

     Alors je le dis bien haut : enlever ces horreurs qui défigurent la ville et planquez-les sous le siège.
Et n'habillez pas vos enfants couleur Pipi-de-Clown. Par pitié.

Ajout : Billet de notre cher maitre Eolas à propos du gilet jaune le 30 septembre 2008
Ajout 2 : Mise au point d'Eolas le 5 octobre 2008.
Ajout 3 : Mozinor fait toujours aussi bien le con. (Trouvé chee Cyrman)



Et si vous voulez créer du beau à partir du moche,
c'est dans la rubrique "Gilet Jaune" !


jeudi 5 juin 2008

Disney m'a tuer

Aujourd'hui, le clip du trémoussage prépubère dans toute sa splendeur.
Je ne serais pas loin de croire qu'un créâââtif fin bourré a un jour pensé avoir l'idée du siècle en se disant que plus les chanteuses seraient jeunes, moins il y aurait de retouches photoshop à faire...

Imaginez deux secondes votre propre fille dans le contexte. Yeark.

Edit du vendredi : le clip ayant été effacé de YouTube, on peut le trouver sur AOL video 

jeudi 17 avril 2008

Fais comm' chez toi.

Constat du moment :
Je pensais qu'un blog pouvait être un formidable outil moderne de communication destiné à m'aider à trouver du travail mais en fin de compte il n'est qu'une machine à déconnage.
C'est déjà ça.
Et tant qu'à déconner, autant le faire à plusieurs.
Hors donc, bienvenue dans la machine-à-stupidités.


 

dimanche 24 février 2008

clapiers



chez Nicolas et Guillemette c'est plein de poésie et de fils de scoubidous.

mercredi 19 septembre 2007

Clômentaires

Je vous remercie pour tous vos avis sur le post précédent.
L'idée, qui est revenue plusieurs fois, d'ouvrir ponctuellement les commentaires sur un sujet m'a semblé au départ être bonne. Après réflexion cependant je crois que le fait de modérer d'une quelconque façon ne me ressemble pas. Décider d'un sujet, d'un moment, gérer la discussion... me semble loin de mes priorités actuelles qui sont de progresser dans mon dessin.
Je vais donc continuer mes images et les montrer ici pour ceux qui ont envie de les voir ; mon blog reste ouvert et je posterai régulièrement.
Désolée de décevoir les autres qui trouveront ailleurs de nombreux blogs où ils pourront discuter.

Pour clore ce post, je vous propose de lire l'article de Maïa à ce sujet qui se trouve sur le blog vraiment BienBienBien et du coup, vous pouvez librement papoter là-bas ouske les comms sont les bienvenus (:


Peinture numérique - N°102 - 40x60 cm (300 dpi) - modèle Mina 

samedi 15 septembre 2007

You break my heart.

Telle que vous me lisez là, je suis sur le cul.
Je n'écris pas debout, certes, mais ceci mis à part je suis abasourdie par ... vous. Enfin pas vous exactement puisque je parle à ceux qui ne sont plus là. Chose que je n'ai jamais faite et tournure de phrase qui, de plus, doit sembler totalement absconce aux pauvres égarés tombés ici ce soir. Comment expliquer mon désarroi...
Je croyais depuis longtemps que ce blog servait tout bêtement à vous offrir mes images ou vous montrer des trucs. Pour rire. Pour rêver. Pour réfléchir. Je me disais que le fait de recevoir peinard, gratuitement, chez vous, sans bouger, sans rien avoir à donner en échange, tranquillement, des trucs variés, chaque jour, pouvait être sympa. Que ça suffisait pour votre bonheur et le mien. Et bin non. J'ma gourré velu.
Les jours qui ont suivis celui où j'ai coupé les commentaires, les visites de ce blog ont été divisées par 3. Je me suis dit : "mais, heu, je, heu... ?"
ce qui n'est pas très constructif, je l'admets.
mais exprime bien ce que je ressens.
Alors je me demande une chose :
pourquoi ?

J'ouvre les commentaires jusqu'à lundi soir pour que vous me disiez : pourquoi ?
Pourquoi partez-vous si vous ne pouvez rien dire ? Pourquoi ne regardez-vous plus si vous ne pouvez laisser une trace ? Pourquoi ne pouvez-vous juste prendre ce qu'on vous donne ?

Edit : je vous réponds dans les commentaires N°63 & 103



"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." (Pierre Dac) 

dimanche 2 septembre 2007

Monde de merde.


vendredi 20 juillet 2007

Sôterie d'été

Le Ouèbe en été, c'est un peu comme une ville de western où traineraient trois buissons volants et deux cactus brûlés...
Tout le monde se barre dans IRL-land, histoire de cultiver ses cancers en peaufinant ses coups de soleil et en empilant les apéros vespéraux (toto). Aucune note de jalousie dans mes propos, j'ai depuis longtemps abandonné tout espoir de bronzage et je picole si je veux sans besoin de fallacieux prétextes...


Mais les cactus restés au milieu de la ville désertée s'ennuient sans leur public chéri... Et tous les moyens sont bons pour rameuter les vautours qui s'ennuient.

Alors aujourd'hui, je vous conseille le blog de "Calamity" LAUREL pour son analyse brillante de notre société ainsi que celui de "Buffalo" KEK qui a sû se hisser avec grâce au-dessus de cette susdite (rahmeunon c'est pas cochon).

Si d'aucun prétendent que je fais partie des cactus en vous aiguillant vers ces merveilles d'humour sarcastique, c'est qu'ils n'ont vraiment rien à foutre.

Un peu comme moi aujourd'hui. 

- page 1 de 4