Aux frontières du réel

Posté dans : Rigoler / Fun | 0

Ca y est les zamis.. j.. j’y suis..

Je .. je suis de l’autre côté des cailloux..

Oh lala, quelle sensation.. Ca sent terriblement bon ici. Un mélange d’odeurs de sable, d’immortelles des dunes, et en même temps de chocolat chaud.. Y a plein de petits lézards qui courent partout, des petites libellules, des petits insectes en tortillons, qui se cachent sous les cailloux, par timidité.
Le climat est très doux, ici, une température presque idéale. L’atmosphère est bercée par des chants lointains, comme des voix de sirènes, ou d’anges.

Je regarde vers le ciel, et je vois de gros nuages, bien blanc, bien touffus, il ne manque plus que le berger pour les garder. Peut-être est-ce le soleil, le berger de ces nuages, remarque..
J’ai rencontré quelques personnes, ici. La première que j’ai vu était une dame, blonde, qui s’appelait Armelle, m’a-t-elle dit. J’ai tout d’abord été étonné par la taille de ses yeux. Immenses. Puis j’ai croisé une autre personne, puis une autre. Avec des yeux gigantesques aussi. Comme dans un rêve.

Et puis, j’ai trouvé une petite flaque d’eau, et je me suis regardé dans son reflet.
Et j’avais les yeux immenses, aussi.

Si c’est ici le paradis, alors je veux bien mourir.

(signé Kek)