Carnet de bougeage

Voici mon carnet de voyage de Guadeloupe (pris en photo, je n’ai pas de scanner)
Installez-vous confortablement, il y en a pour la peine !
Je laisse ça quelques jours pour que vous ayez le temps de tout voir…

 

Carnet de voyage du 14 au 23 février :
1. Départ pour la Guadeloupe – 14 février 2009
  – 10h10

      Les nouvelles sont mauvaises mais nos contacts là-bas nous disent que nous pouvons venir quand même. Nous décidons de ne pas annuler.

2. Arrivée à Point-à-Pitre – 14 février 2009 – 13h50
> Cliquez pour

      Turquoise éclatant, émeraude, jade, tilleul saturé, les couleurs lavent les yeux.

3. Route Point-à-Pitre > Deshaies – 14 février 2009
      Les files d’attentes aux stations services sont impressionnantes.

4. Arrivée au bungalow, près de Deshaies – 14 février 2009

Situés au nord-ouest de l’ile, les bungalows se trouvent à l’opposé de la zone touristique de Haute-Terre (S-E). Ce choix est évidemment volontaire, les boites de nuits et autres complexes Clubmédiens n’ayant pas notre préférence.

        Nous sommes déjà venus ici (carnets dans les billets de 2005 et 2007 ou cliquer sur le mot-clé Guadeloupe) Mais dans une situation plus calme…

5. Plage de la grande Anse, près de Deshaies – 14 février 2009

La Baie de la grande Anse (autres croquis ICI) est une plage magnifique, préservée et calme, située à 50 mètres des bungalows.
La première baignade suivant le vol + le trajet par la route est un délice (:

6. Plage de la grande Anse – 15 février 2009
      Face à la plage – panoramique

     Dos à la plage – panoramique


7. Deshaies – 16 & 17 février 2009

      La petite ville de Deshaies est couvertes de graffitis. De nombreux restaurants et magasins sont fermés. La situation se dégrade de jours en jours.

Peu de rayons remplis, nous prenons ce que nous trouvons.
Le pain semble rationné par endroits.

Le contraste entre la ville et la plage est saisissant.
J’ai l’impression d’être dans un rêve étrange.



8. Grande Anse – 18 février 2009

Nous apprenons que des violences ont eu lieu à Point-à-Pitre dans
la nuit. Un homme a été tué (Jacques Bino, syndicaliste de la CGTG), d’autres arrêtés et
blessés. Les routes sont bloquées vers l’aéroport.

    La route pour Deshaies est bloquée depuis hier. Nous décidons donc d’aller à pieds faire les courses (1/2 heure) car nous n’avons plus à manger.
Nous constatons que le barrage semble avoir été enlevé durant la nuit et nous repartons à deux pour les bungalows depuis la ville en stop pour revenir avec la voiture, la température étant très élevée pour les enfants (et les courses).
Sur le chemin du retour, à quelques mètres, des hommes tirent juste devant nous une carcasse de voiture pour bloquer la route ! Trop tard, la route est bloquée… Je sors pour parlementer mais les visages sont de pierre. On nous dit : passez sur le côté. Chex sort et pousse un roc assez énorme, qui roule vers le fossé.
Nous passons de justesse et les derniers.


Le lendemain, nous voyons la carcasse brûlée et parsemée de bouteilles d’alcool.
Toutes les routes sont maintenant bloquées.

9. Deshaies – 19 février 2009

Dans le centre de la ville, je revois une bâtisse à moitié détruite. Elle est dans le même état qu’il y a 4 ans !
La descente vers la ville est très pentue et les fossés profonds en cas de pluie.
D’ailleurs dans la journée, nous aurons de fortes pluies et le soir une coupure d’électricité. Sans compter l’invasion de fourmis ailées et les méduses !

Notre départ étant prévu le sur-lendemain, on nous dit que le trajet vers l’aéroport se fera par bateau, toutes les routes étant complètement bloquées.
Vers Sainte-Rose, un engin de chantier a été placé au milieu de la chaussée et vandalisé. Aucun autre moyen de faire le tour par la terre pour le moment. La solution : voiture jusqu’à la plage des Amandiers puis rejoindre le bateau dans l’eau, valises portées au-dessus de la tête. On se réjouit relativement modérément.

10. Grande Anse – 20 février 2009

D’un côté le soleil qui flamboie, de l’autre les barrages qui brûlent… Contraste.


Je suis toujours émerveillée de voir les bananes et les noix de coco à portée de main…
La végétation est si luxuriante qu’on a peine à reconnaitre certains ficus de 10 mètres de haut !

Poules, colibris, pic-boeufs, oiseaux en tous genres, grenouilles, chèvres, lézards, vaches, chiens, chats… Les animaux sont partout.
Très colorés le jour et très bruyants la nuit. Je trouve que le son produit par la vache près des bungalows ressemble à un mélange d’éléphant et de cheval.

11. Route Deshaies > Point-à-Pitre – 21 février 2009
Contrairement aux personnes parties hier, nous n’aurons pas à prendre le bateau puisqu’on nous dit que les routes sont débloquées. En revanche, nous partons le matin pour l’avion de 17h15. La journée sera longue.
Dès le début du trajet, les restes des barrages sont impressionnants…

Il va y avoir pas mal de trucs à nettoyer et remettre droit dans les temps à venir…

12. Paris – 22 février 2009 – 6h20 heure locale

Pour contrer le décalage, je décide de ne pas dormir à l’arrivée et je me mets donc à rassembler la semaine sur mon carnet.


13. Paris – 23 février 2009
Après 14h de sommeil , me revoilou d’équerre !
J’espère que ce carnet vous plaira (: