La révolte des sushis

Quartier chinois, Paris.
Avisant une boutique asiatique dans laquelle je ne suis jamais entrée, j’entre. Je suis comme ça, intrépide. Et puis je voulais acheter un balais chinois. A l’intérieur, je tombe dans une des nombreuses failles spatio-temporelles du 13e arrondissement : personnel et clients bridés, musique, décor et produits aussi. J’adore voyager à peu de frais. Un escalier en carrelage jaune-gris très rempli de musique qui pique les oreilles mène à un second étage tapissé de riz et de vaisselle et de balais. Et là, au fond, un aquarium.

aquarium

Oh les poissons joufflus qui viennent dire bonjour ! Délicieux, amical !
Mais, c’est quoi, là, dans le fond, en bas à gauche ?
(si vous en êtes au café, revenez plus tard les zamis)

aquarium

Ah oué un cadavre de poisson en décomposition. J’espère que ce n’est pas le bocal à sushis.
Et puis, au-dessus du cube de verre, cette exquise affichette :

affichette aquarium

Les joufflus sont-ils anthropophages ?