« Plus size naine »

Lorsque je suis tombée hier sur cette photo :

Stephania-Ferrario1

illustrant  cet article du Huffington Post (clic) ma première réaction a été :

Mais, cette femme n’est pas « plus size », elle est… normale !

Bon très jolie aussi, mais d’abord avec des formes là tout bien comme il faut, des seins au nombre de deux, une taille marquée et des hanches.
Etant donné que mon regard, même méfiant, est trompé à longueur de magazines et autres publicités, je me suis dit que j’allais comparer avec ce que j’ai sous la main : moi.
(Photo non retouchée à part + de lumière et ajout du texte parce que je n’avais pas envie de m’écrire sur le ventre et  je suis chatouilleuse.)

Stephania-Ferrario-et-cali-rezo

Donc à gauche, Stefania, modèle / 21 ans / 174 cm / 90-65-95 cm
Et à droite moi, artiste / 46 ans /  160 cm / 90-63-90 cm

Déjà, je suis carrément obèse étant donné que je mesure 14 cm de moins que la lady pour des mensurations un peu pareilles. Je suis donc une « plus size » naine. Merci bien, hein.
Après, je me suis dit que son combat n’étant pas exactement le mien, j’allais réfléchir à la façon dont je suis jugée par autrui, ceci basé sur des réflexions reçues au cours de ma vie.

I-am-a-woman-by-cali-rezo

« Trop petite pour être mannequin. Trop âgée pour être musicienne.
Trop commune pour être actrice. Trop peu connue pour exposer.
Trop polymorphe pour être cernée. Trop candide pour s’élever socialement.
Trop peu sûre de soi pour s’imposer. »

Ma conclusion, comme je suis plutôt heureuse dans ma vie, je dirais : #stopjudging
(Arrêtez de juger)


Ajout du 25 mars :

A propos du poids des mannequins, les députés ont tranché (clic pour lire l’article)
Décision : refus de l’amendement anti-anorexie (qui allait pourtant franchement dans le bon sens). Pourquoi ?
> « Les députés estiment que cet amendement aurait créé une discrimination à l’embauche. » Sic. (Rappelez-vous, j’en parlais déjà il y a 5 ans…)

Ajout du 3 avril :

Ayéé, enfin une avancée ! « l’Assemblée nationale vote l’interdiction du recours à des mannequins trop maigres » (à lire ICI)