H-1 : achat d’un tube de désherbant pour jambes de filles.

Hache : plâtrage des jambes concernées sous une patasse couleur vieux malabar mâché à l’abominable odeur d’extraits de soie que je vois pas comment on peut extraire ça (ni pourquoi). Nettoyage du sol.

H+1′ : bouchage intense de nez. Les yeux piquent aussi. La peau un peu aussi.

H+10′ : enlevage de la bouillasse à l’aide d’un “rasoir sans lame”, concept décapant en ce qui concerne un bout de plastique à l’ergonomie douteuse et aux couleurs dragéiques probablement testé sur une vénusienne à 3 bras.

H+11′ : Miracle, le malabar semi-liquide se retire facilement.

H+12′ : Mais pas les poils qui ont décidé qu’ils m’aiment trop pour partir.

H+13′ : Rasage avec un rasoir doté d’une lame. Coupure. Enfilage de jean. Gn.

Constat : Autant jeter directement le tube et utiliser de la chantilly. L’odeur sera nettement supérieure et le résultat identique. Parfois, j’aime pas être une fille.

Comments are closed

Archives
Tags