Depuis mon enfance, je suis dégoûtée par les animaux morts. A la campagne chez mes grands-parents, le chemin vers la cuisine pour le petit-déjeuner était souvent un parcours répulsif : odeurs écoeurantes me cueillant en bas de l’escalier, suivies de formes fourmillantes ou définitivement figées. Un évier rempli de pibales grouillantes m’a un jour littéralement […]
Parce que je ne me lasse pas de prendre en photo ma pitchounette.
“… if I could be Jesus for just a day…” (Macy Gray)
(photos : cali / lumières : Mina)
Le coeur qui s’envole sur la balançoire, Les mains rouges de cerises, Les cheveux brûlants qui volent au-dessus de la marelle, les cailloux lancés dans l’eau fraiche du gué. J’ai 6 ans, ma fille a une soeur jumelle…
– Buttes aux cailles, 13è arr. Paris –
Ce qu’il est possessif ce blog. Il suffit que je parle à un autre blog et il est jaloux. Imaginez un peu si je le trompais.
La patate a ceci de magique qu’il y a dans son nom de scène (voir Bob-the-dico et le titre), tout ce qu’il faut pour convoler, enlacés (sans convulser). Spécial post pour l’élu de mon coeur, qui n’est vraiment pas la dernière des patates.
Archives
Tags