Quelques jours à Cardiff pour écouter parler les elfes, embarquer dans le tardis et profiter des embruns/grêlons/rayons de soleil/averses. Images en plus grand sur mon instagram (qui fête ses 1 mois, le bébé) > CLIC. Et merci à Anneka et Méandrël pour … >CLIC et voir au bout du billet !
Pour dire “Pas content”, j’étais à Répu cet aprèm. Et j’étais pas toute seule.
Mousse de fleurs en coulis sur génoise à la confiture pour le ptit-dèj. J’habite dans “Astérix en Hispanie” pour de vrai. On a retrouvé Alice. Elle est coincée. A travers les vitrages usés du musée, le dehors se transforme en peinture, c’est jouli. Voilou, c’est presque déjà fini ; merci pour votre attention.
la première nuit de feria Sévillane a rejeté sur les rives du matin pas mal de gens bien déchirés, à l’instar de cette madone… Volantées et bigarrées, des sortes d’oeillets-la-tige-en-l’air oscillaient velu en regagnant les casas. Du coup, le 22 avril est férié et les espagnols vont pioncer, laissant les touristes errer devant des lieux […]
La tête à l’envers au bord du frais. Il faut que tu respires, c’est important. Léon, ton ami le col-vert (private joke inside) Y a foule là-dedans. Bientôt trop la fête de partout, youpla. Et si jamais vous n’aviez pas deviné où je me trouve  :
Nous en étions donc aux palmiers… Un champ de Malabars, Des terrasses ensoleillées, Un ascenseur de Science-fiction, Oh ! Un point de vue décalé, Et un nain qui fume avec une patate et… heu nan, je comprends pas le message.
Google maps IRL, c’est jouli. Trop gras ET trop sucré dans le même plat, un délice infernal de chèvre chaud baignant littéralement dans l’huile en son coulis de confiture. 2kg direct dans le tchu. Palmiers & van, mais où (et quand) suis-je ? Un ptit côté Asimov ; on s’attend à voir un homme saluer […]
– “Hourra”. (Je trouve que Jésus a le triomphe plutôt modeste -ou blasé-) Photo prise au MuCEM, Marseille. MuCEM, Marseille
Marseille – Vue depuis le MuCEM. Dentelles de béton – MuCEM, Marseille Lampes à huile très Munchiennes – MuCEM, Marseille
Un p’tit air d’Italie : Un p’tit air d’enfer sur terre : Un p’tit air de dinosaure crêpu :
La Fondation PathéTruc déménage dans de nouveaux locaux très modernes (c’est à dire avec un bout d’archi qui tranche radicalement du reste à côté) à Paris, dans le XIIIe arr. Oui mais qui a pensé à la personne qui habite en bas, derrière, dans la cour ? Hein ?
Je ne suis plus intermittente depuis des années mais en tant que graphiste, je suis hélas aussi touchée par la précarité de l’emploi. Manifestation solidaire, donc. Et on était nombreux hier place du Palais Royal à Paris. Et il y avait du soleil :
Jardin du musée des Arts Premiers, Paris Entrée du musée des Arts Premiers, Paris Paris, ah Paris, c’est joli.
Cité de la Mode, Paris Fin de soirée avec un film “mangifique”, finalement pas tellement tant de “bonnheur” que promis…
“On change tous, mais l’important c’est de demeurer un peu fêlés pour laisser passer la Lumière, et ça, tu le fais visiblement toujours aussi bien.” (Merci, F. & merci bien sûr à Audiard !)
Tags
Archives